25 oct. 2011

Manquez-vous de culture musicale ou vous êtes juste cons?


Depuis la sortie de notre album acoustique, tout le monde se demande si l’opération de copie numérique en contribution volontaire est un succès. Nous ne voulons pas dévoiler les chiffres exacts car nous préférons nous imaginer que vous vous imaginez que nous en vendons plus que nous en vendons réellement.

Les gens en général ont beaucoup de mal à s’indigner tout en restant polis. Nous avons reçu beaucoup de messages de haine depuis quelques mois concernant un soi-disant plagiat de notre part à l’égard du groupe Rise Against qui a sortit il y a quelques années un vidéoclip pour la chanson qui s’intitule Ready to Fall. Les images de notre clip pour la chanson Prêt à tomber de l’album Requiem pour les sourds sont trop semblables et le titre leur aurait été volé. Effectivement, le parallèle est frappant (on dort mal et Max n’arrive plus à avoir d’érections). La vérité cependant, c’est qu’il s’agit d’une coïncidence. Premièrement, bien que nous respections et n’ayons rien contre Rise Against, Guillaume qui a écrit le texte de la chanson déteste ce groupe presque autant que Papa Roach et fait des crises d’urticaire quand ça joue. (Il n’écoute plus de musique d’ailleurs, il trippe sur François Bellefeuille et Joe Rogan). Deuxièmement, le clip est une initiative de Greenpeace Québec. Nous leur avons offert carte blanche. Ils ont choisi la chanson. En cette époque où toutes les personnes qui existent sur terre ont un groupe de musique, les coïncidences, ça arrive!

Cela fait 15 ans que nous tentons de plagier les Pixies mais sommes incapables de le faire de façon concluante. Pat Love a volé son nom à Johnny Love. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que Johnny s’est rebaptisé lui-même Johnny Dauphin? Aussi, nous avons volé le concept de pochette d’album acoustique aux Beatles. Pourquoi personne ne nous hais pour ça? Manquez-vous de culture musicale ou vous êtes juste cons?

Ce serait vraiment cool qu’il y ait un groupe au Québec qui s’appelle Les Jean Charest morts!

Avez-vous besoin d’une borne fontaine par hasard? On a besoin de la planche avec des roulettes qui est en dessous et ça n’est sûrement pas avec l’aide de Marie-Eve qu’on va arriver à la soulever.


Ça… c’est assez dommage merci quand t’as l’habitude de mettre 6 guitares dans le rack:



On ignore qui va gagner (et qui est nommé par le fait même) pour l’album de l’année à l’ADISQ dans la catégorie – Album folk/contemporain mais on voulait quand même vous mettre au courant qu’on va perdre en 2012 contre Andrée Watters.

Nous n’avons pas vraiment le temps de faire un billet plus long. Nous rénovons notre local en ce moment et ça prend beaucoup de temps et d'énergie. C’est long entre autre parce qu’il faut toujours changer la bite sur la perceuse. Le dude qui a inventé la visse étoile aurait dû plagier le dude qui a inventé la visse carrée. Et on espère que le dude qui a inventé la visse plate est mort d’une mort lente et atroce.

6 sept. 2011

Outre la pornographie


C’est la première fois en plus de 15 ans de carrière que nous offrons un album sous un principe de contribution volontaire. Pour ceux d’entre vous qui se posent la question à savoir pourquoi et pourquoi maintenant? Voici quelques explications :

D’une part, nous croyons que la musique se doit de circuler librement. Rien n’est plus démoralisant que de constater en 2011 de quelle façon l’industrie, complètement dépassée et incapable de se remettre en cause, choisisse encore trop souvent d’accuser certains amateurs de musique de piraterie. Elle préfère encore les culpabiliser vis-à-vis du téléchargement peer-to-peer et condamne l’utilisation des torrents alors que l’on assiste tranquillement à l’enrichissement outrageux des fournisseurs d’accès internet. Les stratégies jusqu’ici déployées par les tenants du modèle classique se confirment inutiles et même néfastes pour la bonne santé de la culture musicale. Obtenir un accès illimité à toute la musique du monde gratuitement et instantanément nous apparaît comme étant une réalité tout-à-fait sympathique. Il est cependant faux de croire que le téléchargement est gratuit. Il suffit de regarder sa facture Internet pour le comprendre. À ce stade-ci est-ce vraiment nécessaire de rappeler que cette même connexion deviendrait vite obsolète s’il n’y avait pas de contenu à télécharger? Pourquoi ces fournisseurs d’accès Internet refusent obstinément de rémunérer justement les fournisseurs de contenus (auteurs, compositeurs, cinéastes…) qui les alimentent?

Outre la pornographie, l’accessibilité à la culture demeure la plus belle chose qu’Internet nous aura apportée. Nous en avons la conviction. Malheureusement, toute cette machinerie engendre des effets pervers qui se résument à notre avis à une question toute simple : comment fait-on pour survivre? La musique a un coût pour les créateurs, cet album acoustique n’est pas tombé du ciel. Soyons clairs, nous n’avons aucune envie à notre tour de culpabiliser qui que ce soit de s’accommoder d’une copie gratuite si sa réalité financière le lui oblige. Nous préférons vous offrir l’accès à notre musique plutôt que de vous en savoir privée. Cela dit, contribuer à la hauteur de ce que vous jugerez équitable nous permettra de continuer d’exister. Et quoi que vous pensiez, gardez en tête qu’il n’existe pas de montant ridicule.

Maintenant que vous agissez en connaissance de cause, sachez que la copie physique est également disponible. Nous ne sommes clairement pas les seuls dinosaures sur cette terre à encore apprécier l’objet. C’est pour cette raison que nous vous offrons l’option d’en recevoir un exemplaire dans votre boîte aux lettres depuis notre site Internet pour la somme de 13$, taxes et frais de port inclus. Faites votre choix et n’oubliez surtout pas que malgré toute cette intellectualisation de notre réalité d’artiste dont vous n’avez peut-être rien à foutre, sachez que nous souhaitons par-dessus tout que vous écoutiez et que vous appréciez cet album.

Vous pouvez passer votre commande dès maintenant ici

Sincèrement,
Vulgaires Machins

16 août 2011

Avion, Sears, pizza, Monique, divan et album acoustique

Faire un album sur le pilote automatique, ça ne nous arrivera jamais. Nous n’avions pas envie d’écrire un album punk cette année, ça aurait donné un album de marde comme le dernier Green Day. On a choisi de vous épargner ça. On est gentils non? On a donc fait un album acoustique. Ça peut sembler suicidaire pour certains d’entre vous mais il n’en est rien. De notre point de vue, c’est à ce jour la chose la plus dangereuse qu’on n’ait jamais faite certes, mais fondamentalement, nous avons la conviction que la complaisance est beaucoup plus mortelle que la prise délibérée de risques… ça et prendre un avion à hélices selon Marie.




La prise de risque, c’est comme la drogue ou canal V, ça ouvre l’esprit. Nous avions l’esprit tellement ouvert en cette fin d’été qu’on a décidé d’aller chez Sears faire nos photos de presse. Et comme si ça n’était pas suffisamment dangereux pour notre image, on a poussé l’audace jusqu’à sourire sur les photos. Celle là, c’était l’idée de la fille chez Sears :


Tout ça pour vous dire qu’on a beaucoup changé ces derniers temps. On est devenus de bonne humeur. On est devenus légers comme le vent. On est devenus un peu hippies.

Déjà, y’a des gens qui ont fait référence à Une chanson acoustique qu’on a enregistrée sur l’album Requiem pour les sourds. Ça dit dans le refrain : "J’aimerais mieux que le ciel tombe que de ralentir au sixième disque". C’est vrai on a dit ça. On s’est clairement contredits mais l’histoire est loin de s’arrêter là! Croyez-le ou non, Marie-Eve n’a pas ratée une seule occasion d’aller voter depuis qu’on a enregistré Un vote de moins! Cette anecdote à notre avis, c’est beaucoup plus révélateur que le fait qu’on ait cru à tord qu’on ne ralentirait jamais. Peut-être qu’on savait très bien qu’on allait ralentir mais qu’on avait envie de vous manipuler émotionnellement?

Peut-être aussi qu’on serait fiers que Monique Giroux écoute un de nos albums et en parle juste une fois dans sa vie. Elle a tellement parlée souvent de Karkwa si on compare avec nous. C’est comme pas juste.

Si vous n’aimez vraiment pas notre album (que vous soyez juste un fan ou Monique), on vous suggère d’aimer l'humoriste Guillaume Wagner. À défaut d’écrire des bonnes chansons, il fait des bonnes blagues. C’est même rendu notre ami! La preuve : on s’envoi des messages textes pis on boit des bières.


Message à Fred Fortin : On a mit ton coffret de trophée SOCAN aux vidanges. T’avais juste à donner signe de vie plus vite. On n’a pas juste ça à faire ramasser les cochonneries d’un des plus grands auteurs/compositeurs que le Québec ait connu. Notre espace de pratique est vraiment petit et un grand ménage s’imposait.

On vous laisse sur deux images de la dernière tournée en France. Celle qui donne vraiment envie d’y retourner :


Et celle qui nous fait hésiter :




28 févr. 2011

Good bye Canada!

Le prochain concert au Québec se fera dans la douce chaleur du début de l’été. Dans les odeurs de bourgeons en fleurs et de toilettes chimiques. Merci à toutes les personnes qui sont venues voir le concert en Février. En voici quelques faits marquants:

-Chicoutimi : Record de plaisir. Pat Love nous apprend qu’il porte des lunettes.

-Les 24 heures de BOIZE : la dernière occasion de voir et entendre les adieux.

-La révolution, la chute des dictateurs et la dinde sauvage : Partout!

-Brutal Chérie : Projet Franco/punk auquel Guillaume participe et qui sortira dans quelques mois chez L'écurie. Des extraits sonores et approximatifs ici.

-Joakim : s’accroche dans un coin de scène et saigne.

-Guillaume : ressemble à Thom York sauf des oreilles.

-La tournée en France : dans 10 jours.

En d’autres mots, nous n’avons pas le temps de rédiger un long blogue. Il faut régler les assurances, l’équipement, le transport, l’hôtel, la marchandise, couper nos ongles et baisser le chauffage. On vous écrira plus longuement depuis le vieux continent.

15 févr. 2011

Buy out!


On a utilisé ce qu’on a pu à North Bay pour reprendre le sommeil perdu à Val d’or, journée qui aura durée 24h depuis le réveil à Montréal le matin même. On a ensuite compté 4 heures de sommeil avant de repartir pour le concert en Ontario à 8h le lendemain. On a bouffé chez Mike’s à Val d’or à 17h vendredi. Il aura fallu attendre North Bay à 18h samedi pour le deuxième repas de la tournée. Sur le chemin du retour vers Montréal, on a bouffé du Burger King. Les contraintes d’espace-temps peuvent parfois ne laisser que très peu d’options : c’était ça ou du PFK dimanche. Mike’s ou rien vendredi.

En France, les gens nous accueillent avec des mets locaux préparés sur place : Tartiflettes, omelettes, salades fraîches, charcuteries, fromages affinés, pain frais du jour, vin, alcools anisés, noix, fruits, amour et convivialité. Est-ce que cela fait en sorte que les concerts soient meilleurs? -Non. Cela fait en sorte que nous pourrons faire des concerts plus longtemps avant de contracter un cancer.

Le fonctionnement alimentaire du Québec se résume à 90% du temps par un «buy out» : On nous donne chacun 10$ et un coup de poing au visage. Ensuite on nous souhaite bonne chance et on se dirige vers le fastfood le plus proche en saignant. Cela fait partit des mœurs ici. On s’accommode en général assez bien avec cet état des choses. Quand les horaires sont un peu plus souples, ça laisse le temps d’acheter des branches de céleris et du babaganouj. Bien sûr, quand on invite des groupes Français à partager la scène avec nous ici, on a honte et on s’excuse au nom de la nation québécoise. Soyez rassurés!

Avec tout ce manque de protéines, ne restait plus qu’à se faire des coupes de cheveux comme Glenn Danzig pour se changer les idées sauf qu’on manquait tellement de protéines qu’on s’est trompé et on a fait une vidéo plutôt qu’une photo. Et là, ben… Joakim et Max ont l’air niaiseux.

video

10 févr. 2011

Quand même mieux que «Les Respectable»


Premier arrêt du 3ème acte de la tournée : Chicoutimi. Première chose en sortant du camion, notre beau nom de groupe massacré de la sorte. Après avoir passé 10 ans à répéter qu’il n’y a pas d’article devant le nom, maintenant c’est devenu singulier. Sans doute que le groupe Les SS y sont pour quelque chose. D’ailleurs, petite parenthèse à l’endroit des SS : Excellente idée de jouer au Bunker. C’est encore plus ironique que les moustaches dans le quartier Mile-End.

Avis aux nouveaux groupes avec des paroles comiques qui se cherchent un nom : Dépêchez-vous, Les moustaches du Mile-End est encore libre.

Notre passage au Saguenay était vraiment merveilleux. La salle était pleine de beaux fans enthousiastes et le repas était délicieux. Les gens étaient tellement gentils qu’on a même joué Petit Patapon. Ça faisait au moins 8 ans depuis la dernière fois. On a joué presque 2 heures. Même les fans de Grim Skunk auraient trouvé qu’on a joué trop longtemps. Après le show, on a fait la fête et Guillaume a planté Pat Love au ping pong 21 à 8 et Max 21 à 12. Dans la loge, on avait des petits carrés de Gouda fumé. C’est magique avec du brocoli cru. Il y avait aussi un petit monsieur bizarre qui nous regardaient drôlement et un graffiti qui a beaucoup attiré notre attention. Nous sommes heureux de le partager avec vous:


Le lendemain matin, on a fait le plein dans le camion avant d’attaquer la route pour Québec. On a demandé au pompiste où était le cartier gai au Saguenay. Il a répondu : «Jonquière»!

On est arrivés à Québec en fin d’après-midi un peu en retard mais pas trop. Belle journée en perspective : Motoneige, Bonhomme et 4 chambres au Delta mais surtout, on allait pouvoir passer du temps avec Xavier et les meilleurs musiciens du monde. Nous étions très heureux parce que voyez-vous, Vince Peake qui joue de la basse pour Caféine est la personne la plus gentille de toute la colonie artistique du Québec et d’ailleurs. Il est tellement gentil qu’on a envie de le flatter. Grosse déception à Québec : pas même une gorgée de Caribou. Autre déception : faire caca dans les toilettes chimiques. En revanche, on a vu Dig it up au Scanner.

Notre concert ne s’est pas trop mal passé sauf que Marie est tombée sur la scène parce que Guillaume avait le pied sur son fil de guitare. Ça fait 2 fois que Marie tombe en 15 ans. Contrairement à 0 pour les autres. Ça explique pourquoi il y a peu de femme dans le milieu du rock. Elles tombent trop souvent. Parlez-en à Julie d’Eric Panic. Ceci étant dit, à défaut de ne pas tomber, certains hommes portent des manteaux oranges, ce qui équilibre le tout.

29 janv. 2011

Silence on tourne!


Contrairement à la majorité d’entre vous, par la nature de votre emploi sérieux, cela fait 2 mois qu’on ne fout rien. Ça explique en partie le silence écrasant de ce blogue un peu malade. Nous n’avons rien qui soit vraiment intéressant à partager avec vous. Quand les activités du groupe s’arrêtent comme c’est le cas depuis les 2 derniers mois, on se questionne sur notre avenir et on remet en question toutes sortes de choses qu’on prenait pour acquis quand on avait 22 ans. On passe du temps en famille et nos mères se demandent plus qu’avant si c’est une bonne idée d’aller jusqu’à Sept-Îles en plein hiver. Voyez-vous? Pas super divertissant… Ceci explique donc cela.

Mais au bout du compte, même Montréal devient un peu fade et triste l’hiver. La neige devient brune vite après la tempête. Ça prend une stratégie d’évasion. Merci Preste pour les 9 shows qui s’en viennent. Ça met de la mine dans le plomb, ou quelque chose du genre…

Après 2 mois de léthargie, on recommence à rêver d’une soirée entre amis ailleurs que dans nos quotidiens respectifs. L’accent du lac nous manque. La sueur des concerts. La camaraderie, les tortillons de dépanneur et les autographes à des places bizarres qui vont disparaître dans la prochaine douche.

Bien que la route qui nous sépare de certains concerts soit longue, ardue et dangereuse, l’envie de repartir jouer et d’oublier nos problèmes revient toujours vite. Parce que la route ça pardonne. C’est comme un pèlerinage. Même si parfois les blagues deviennent moins drôles le dimanche, le même phénomène recommence la semaine d’après. La roue du rock ça tourne à l’infini. Il faut toujours faire attention que ça ne devienne pas une habitude : Monter sur la scène comme des robots pour dire les mêmes affaires plates entre les tounes. Réussir à insulter la foule pour faire rire la foule, c’est pas si facile que ça.

Voici quelques pertinences des derniers temps en rafale :

-Le gars qui a rédigé notre page Wikipedia pense qu’on est straight edge.

-La brasserie McAuslan nous commandite la bière pour tous les shows en Février. St-Ambroise est la meilleure bière au monde, loin devant la deuxième meilleure, Griffon blonde.

-Pat Love porte des lunettes asteure.

-Le parolier Canadien Hugo Mudie pense que, dès que tu commences à écrire des chansons au sujet d’être dans un groupe, c’est le début de la fin de ton groupe. Hugo, Glace noire ça rentre-tu là-dedans?

-Max s’est servit de sa scie à chaine cette semaine. Y’a un arbre mort qui est tombé dans sa cour.

-Marie-Eve est moins populaire et moins riche mais rock beaucoup plus que Cœur de Pirate.

-Guillaume a tourné comme guitariste remplaçant avec Saintes-Catherines aux États-Unis la semaine dernière. Y’en a profité pour swapper sa face avec Beaudet.